Fiche pratique Didaxis : Construire sa stratégie sur les réseaux sociaux en 5 étapes

Écrit par le 5 juillet 2013 dans Paroles d'experts

strategie-reseaux-sociauxBien que très accessibles et pratiques, les réseaux sociaux peuvent s’avérer chronophages si vous ne disposez pas d’une stratégie précise. Il est important d’y échanger avec d’autres professionnels mais gardez en tête que ce sont des outils de travail, notamment de promotion et prospection. Il est donc primordial d’avoir une action réfléchie et surtout un véritable plan d’action. Forte de son expérience acquise en accompagnant 5 000 consultants de tous secteurs d’activité, la société de portage salarial Didaxis vous livre une méthode simple pour élaborer votre stratégie sur les réseaux sociaux.

Etape 1 : Où sont vos clients potentiels et que font vos concurrents ?

Si ces questions peuvent paraître évidentes, elles ne sont que trop peu prises en considération. Avant de vous lancer, soyez attentif à la présence de votre cible sur les réseaux sociaux. Cela devrait vous éviter de perdre du temps à construire une présence sur une plateforme qui n’est pas familière à vos clients potentiels. Une astuce : faites une liste simple de vos clients actuels et passés, vérifiez leur présence sur les réseaux sociaux ainsi que leur ampleur. Il sera préférable de s’implanter en priorité sur le réseau social qu’ils alimentent et fréquentent le plus.

Ensuite, prenez le temps de regarder ce que font vos concurrents. Préfèrent-ils Twitter à Facebook ou sont-ils exclusivement sur Google + ? Observer leur positionnement vous permettra de déceler une certaine tendance car ils ne sont pas présents par hasard sur certains réseaux, tout comme vous ils ont normalement choisi le ou les plateformes les rapprochant le plus de leurs clients et de leurs prospects. Avant d’opter pour une implantation différente, il est important que vous ayez déterminé où sont vos concurrents, et ce qu’ils font. Ces informations vous aideront à nourrir votre différence par la suite.

Etape 2 : Comment choisir le bon réseau social ?

Après cette analyse, vous devriez être en mesure de choisir le bon réseau social : un blog, une page Facebook professionnelle, un compte Twitter, une page Google +…

Ne négligez pas les réseaux sociaux moins classiques qui peuvent vous permettre de diversifier votre contenu. Flickr, Pinterest et Instagram qui sont des réseaux sociaux fonctionnant essentiellement avec des photos et possèdent une propriété extrêmement virale lorsqu’ils sont utilisés à bon escient même si le cadre de votre activité n’a rien à voir avec la photographie tels que le graphisme, le montage ou le développement de produits. Animer des hubs sur les réseaux sociaux professionnels LinkedIn et Viadeo peut également vous permettre de partager votre expertise, tout comme la publication de vidéos sur YouTube ou Dailymotion.

De nombreuses possibilités s’offrent à vous, mais dans un premier temps choisissez un voire deux réseaux sociaux de prédilection. En effet, il vaut mieux avoir une présence optimisée sur quelques plateformes plutôt que de proposer un contenu peu valorisant sur tous les réseaux sociaux possibles.

Etape 3 : Combien de temps consacrer aux réseaux sociaux ?

En étant indépendant en portage salarial, vous gagnez un temps considérable en vous libérant des contraintes administratives gérées par Didaxis. Le temps est le capital principal d’un freelance, il doit donc être utilisé à bon escient d’où la nécessité d’avoir une ligne de conduite à suivre et surtout des objectifs à remplir. Un exemple d’objectif peut être d’identifier 5 prospects par semaine, soit un par jour. Fixez-vous une limite de temps, si vous n’y arrivez pas dès le début, revoyez vos objectifs à la baisse le temps de vous constituer un réseau plus important. Chaque jour sélectionnez quelques profils, en fin de semaine choisissez les 5 les plus intéressants et entrez en contact avec eux. Cela devrait vous prendre 15 à 20 minutes chaque jour, dédiées uniquement à la prospection.

Utiliser les réseaux sociaux peut paraître étouffant car l’activité y est permanente. En effet, plus d’un millard de tweets sont postés sur Twitter chaque semaine, des milliers de photos sont publiées sur Facebook chaque jour et sur YouTube près de 72 heures de nouvelles vidéos sont accessibles sur Youtube en 5 minutes ! A une échelle plus réduite, 100 amis Facebook publiant 2 statuts par jour, cela vous fait 200 messages à lire sans compter les messages privés. Les réseaux sociaux ne s’arrêtant jamais, c’est à vous de fixer des priorités et surtout des limites.

Bien évidemment le temps que vous consacrez aux réseaux sociaux dépend de votre activité, on attend d’un consultant spécialisé en social media une activité beaucoup plus importante sur les réseaux qu’un consultant spécialisé en supply chain. Donnez-vous une semaine ou deux pour trouver votre rythme et gardez en tête les objectifs à atteindre.

Etape 4 : Avec qui vous connecter ?

L’intérêt d’un réseau social est la richesse des connexions que vous allez tisser. Répondre à un tweet, commenter un statut Facebook sont autant d’interactions qui vont nourrir votre réputation. Pour ce faire, il faut vous connecter sur les réseaux sociaux avec d’anciens collègues, d’autres consultants, des amis, des partenaires sans oublier vos clients. Enrichissez votre carnet d’adresses virtuel avec tous les rencontres que vous faites quotidiennement et surtout restez en contact. Même si une collaboration n’est pas possible maintenant rien ne vous dit que vous n’aurez pas besoin à l’avenir des services d’une de vos connaissances… ou l’inverse !

Etape 5 : Quel contenu partager ?

En tant qu’indépendant, vous disposez d’énormément de contenu à partager : votre expertise, vos méthodes, vos idées, vos réflexions, vos références… Veillez à ne pas tomber dans l’excès en partageant trop, trop vite et surtout de manière irrégulière. Le plus simple est de fonctionner avec un planning en prévoyant quelques publications par jour en en prenant en compte vos activités de votre semaine. L’idée est d’aborder un même sujet sous différents angles en apportant des informations diversifiées et adaptées à chaque réseau social : vous pouvez publier un article sur Facebook ou dans un blog, mais sur Twitter vous serez limité à 140 caractères.

Une fois votre stratégie construite, mesurez régulièrement son impact en demandant à vos prospects comment ils vous ont découvert. Cela vous permettra d’adapter le temps et l’énergie que vous consacrez à chaque plateforme. Vous pourrez ensuite lancer des actions de communication plus poussées qui vont à la fois nourrir votre expertise et votre portefeuille. A partir de là tout est possible, vous pourrez organiser des conférences, des séminaires, des débats pour rencontrer vos contacts qui deviendront vos prescripteurs sur les réseaux !

Vous avez d’autres conseils à partager ? Vous vous posez encore des questions ? Faites-en nous part sur Facebook, Twitter et Google + ou en contactant un conseiller qui se chargera de valider avec vous une stratégie digitale notamment développée dans le cadre des Matinales de formation Didaxis dans toute la France

Share Button