Compte-rendu de la conférence sur “le DRH digital” du 23/04/15 par Céline Bailleul

Écrit par le 5 mai 2015 dans Consultant, Paroles d'experts

Bruno MettlingCéline Bailleul, consultante de Didaxis, a assisté a une conférence sur « le DRH digital » organisée le 23 avril à l’IGS Paris et animée par Bruno Mettling, Directeur général adjoint, Ressources Humaines du Groupe Orange.

Les questions RH prennent de plus en plus d’importance et on assiste à un repositionnement des RH au sein de l’entreprise.
La fonction RH ? C’est la gardienne du long terme. Quand on recrute, quand on forme, on est sur le long terme.
Trop à court terme, on perd en efficacité.
Les RH ce ne sont pas que des process mais c’est aussi l’animation, l’impulsion d’une dynamique d’entreprise.

Actuellement, nous sommes dans un contexte de connectivité permanente et en temps réel (25 milliards d’objets connectés en 2020).
La vague digitale est née dans la sphère privée et s’impose dans l’entreprise en même temps qu’une génération 100% digitale s’impose aux autres générations. La transformation digitale est progressive et incontestable. Chez Orange, le « Passeport numérique » a été proposé et c’est donc 73 000 collaborateurs qui l’ont passé.

Comment basculer dans le Digital sans avoir de fracture sociale ? il faut utiliser les réseaux sociaux internes et les jeunes générations comme levier de transformation.
Le Digital bouleverse toutes les fonctions et donc la fonction RH : les RH géraient des emplois et maintenant ils gèrent des portefeuilles de compétences des salariés.

Le Digital fait bouger le Droit du travail : temps (on est tout le temps connecté) et lieu de travail (le bureau disparait au profit des espaces collaboratifs) sont impactés. Quant au débat CDD-CDI, il est théorique. Emerge une nouvelle prestation : on a des objectifs à atteindre tout en ayant une certaine liberté de travailler. On est sur « un contrat de Projet » et non plus un contrat de travail.

Si le recrutement digital est évident à présent, c’est la formation digitale qui s’impose. Entre une formation « traditionnelle » et une formation digitale, c’est un écart de 1 à 10 en terme de coût ! Et les formations digitales sont très efficaces en interne, tout en gardant une part de présentiel. A titre d’exemple, le MOOC d’Orange a transformé les téléconseillers de Pôle Emploi en web conseillers.

En conclusion, la fonction RH est au cœur de la transformation digitale. Elle impulse cette transformation aux femmes et hommes de l’entreprise. Oui à la transformation digitale tout en la régulant. On pense à l’exemple allemand du droit à la déconnexion quand on coupe les mails le vendredi soir !
Il faut une Charte d’utilisation du Digital pour poser les règles d’usage du Digital.

Share Button

Laisser un commentaire